© Sarl Pgonweb - Mentions légales

Déclaration relative aux cookies

À l’état sauvage les éléphantes d’Asie vivent en troupeaux dirigés par une femelle dominante. Les mâles s’y joignent épisodiquement, mais, le plus souvent, ils préfèrent être indépendants. La majeure partie de la journée d’un éléphant est occupée à chercher de la nourriture. Étant donné sa taille il a besoin de grandes quantités de végétaux, à peu près 220kg par jour et par individu. Il choisit les plus nutritifs : les jeunes pousses d’arbres, les fibres de baobab gorgées de sève, les fruits. Il arrive que l’absorption de fruits fermentés l’enivre et il peut devenir furieux.

L’éléphant d’Asie n’est plus indispensable à l’être humain


Depuis l’antiquité, l’éléphant a été domestiqué pour sa force : il marche à la tête des armées, impressionne et écrase l’ennemi. En temps de paix il débarde les troncs d’arbre dans les exploitations forestières, il sert d’animal de trait et transporte à travers la jungle des voyageurs installés sur son dos dans une nacelle. L’éléphant d’Asie est un animal qui peut être dressé avec précision. Il peut comprendre une trentaine d’ordres donnés par son dresseur exclusif : son mahout ou cornac. L’éléphant d’Afrique n’est pas aussi malléable.


Mais avec la modernisation, en Asie, l’éléphant utilitaire a été remplacé par les moteurs et les machines. Par ailleurs, les traditions ne sont plus assez fortes pour que des éléphants soient entretenus sans être indispensables.  L’éléphant d’Asie est devenu incompatible avec la vie moderne et de nombreux endroits où il était de première nécessité lui sont désormais interdits. Les mahouts gagnent désormais leur vie en faisant faire des tours à leur éléphant devant les touristes.


Un animal qui n’est plus recherché pour son utilité, qui n’a plus sa place dans une société où il était vénéré est condamné à voir sa population régresser. En effet la charge de la reproduction repose sur les populations restées à l’état sauvage dont l’habitat, malheureusement, se réduit et qui sont régulièrement massacrées par les braconniers. (retour)

L’éléphant d’Asie (suite)

L’habitat de l’éléphant d’Asie se restreint


L’éléphant d’Asie se rencontre essentiellement en Inde, dans la jungle humide. Il n’apprécie pas les espaces ouverts, au contraire de son homologue de la savane africaine. On le trouve jusqu’à des altitudes de plus de 3000m.


Un éléphant peut vivre jusqu’à 60 ans. Il atteint sa maturité sexuelle vers 10 ans mais ne se reproduit qu’à partir de 30 ans. La gestation dure 21 mois et les naissances sont uniques.  Le renouvellement de l’espèce n’est donc pas rapide.

Des éléphants asiatiques à l'entraînement en Thaïlande.