wp19a08c47_1b.jpg
wp606cb188_1b.jpg
contact
wp29363c3d_1b.jpg
Recherche personnalisée
wp8ed54738_1b.jpg
wp9b8d25b9_1b.jpg
wpb6bba245_1b.jpg
wp3dcb9c7f_1b.jpg









Le Kangourou roux

Macropus rufus


Le Kangourou roux

On le trouve dans les plaines d'Australie centrale
Sa taille: corps, 1 à 1,6 m ; queue, 90 cm à 1,1 m

Le plus grand marsupial actuel : un vieux mâle peut peser jusqu'à 70 kg. Les mâles sont généralement roussâtres, les femelles gris-bleu. Les kangourous roux vivent dans les grandes plaines d'Australie en petites troupes de six à douze individus groupés sous la direction d'un mâle ou chef de clan. Ils s'abritent de la chaleur du jour à l'ombre des formations rocheuses ou des arbres rabougris et sortent le soir pour manger et boire. Si un kangourou mange proportionnellement autant qu'un mouton, son rendement alimentaire est meilleur : un kangourou est composé à 52% de chair, contre 27% pour le mouton.

La reproduction est indépendante de la saison. La gestation dure de 30 à 40 jours. Quelques heures avant la naissance, la mère procède au nettoyage du marsupium : assise sur sa queue ramenée entre ses pattes postérieures, elle tient la poche ouverte avec ses pattes antérieures et en lèche soigneusement l'intérieur, poursuivant souvent sa tâche jusqu'à la mise bas. Le nouveau-né ne pèse que 0,75 g, soit les 1/30 000 du poids de sa mère. En dépit de sa taille réduite, il possède des pattes antérieures munies de griffes bien développées qu'il utilise pour escalader sa mère et rejoindre le marsupium. Une fois à l'abri, il s'empare solidement de l'une des tétines de la mère, tétine qui grandit avec le petit et mesure environ 10 cm au moment du sevrage. La qualité du lait maternel change avec la croissance du petit, devenant plus riche et plus gras dans la dernière phase de l'allaitement.

Le jeune kangourou passe environ 240 jours dans la poche marsupiale, puis vit aux côtés de sa mère durant 120 jours encore ; de temps à autre, il introduit la tête dans le marsupium pour téter, même si la poche abrite encore un plus jeune que lui. En cas de sécheresse intense, les jeunes présents dans le marsupium meurent presque tous, mais cette perte est compensée par les réserves d'embryons conservés dans l'utérus maternel.
Chassé sur une vaste échelle jusqu'à une période récente, il est aujourd'hui protégé par des mesures strictes.


Retour: Kangourous et genres proches