© Sarl Pgonweb - Mentions légales

Déclaration relative aux cookies

L’Empire romain

Rome étend son territoire et devient progressivement

un empire. Le territoire englobe tous les pays entourant la mer méditerranée, on y trouve par exemple l’actuel Maroc, l’égypte, mais aussi la France, l’Angleterre, l’Espagne, etc…


C’est Auguste qui fonda cet empire en mettant un terme à la République romaine. En effet l’Empire romain était plutôt monarchique.

Une armée de citoyens.

Seuls les citoyens propriétaires ont le devoir de se battre pour la République. Les plus riches combattent dans la cavalerie (equites), les autres sont fantassins (pedites). Après les réformes de Camille, ils forment des légions d'environ 4 500 hommes, composées notamment des hastati, les jeunes citoyens (iuniores) bien entraînés en première ligne, des principes, eux aussi iuniores, mais plus expérimentés, en deuxième ligne, et des triarii, les seniores, qui forment la dernière ligne et la réserve. Les plus pauvres combattent en tant que vélites. Il existe aussi des troupes auxiliaires composées de soldats ne jouissant pas de la citoyenneté romaine qui assistent les légions. Il règne dans la légion une discipline rigoureuse.

Le quotidien à Rome

L’esclavage était à l’époque tout a fait normal, les plus riches Romains pouvaient avoir une dizaine d’esclaves à leur service, s’occupant des tâches ménagères, de l’éducation des enfants et de  travaux pénibles.


Les romains sont polythéistes, ils croient en plusieurs divinités, empruntées à la mythologie grecque : Mars, le dieu de la guerre, Diane la déesse de la chasse (qui est nommé Artémis chez les Grecs), Bacchus dieu de la fête et du vin (Dionysos pour les Grecs), etc. D’autres cultes sont aussi pratiqué comme les cultes à mystère d'origine orientale comme ceux de Mithra, de Cybèle, d'Isis et de Sérapis malgré certaines restrictions progressives... (Retour ...)

La Rome antique suite ...

Romulus, vainqueur d'Acron, porte les dépouilles opimes au temple de Jupiter