© Sarl Pgonweb - Mentions légales

Déclaration relative aux cookies

Biographie du Molière  (suite)


Le succès est immédiat, et en mai 1660, il crée son personnage légendaire de Sganarelle avec sa pièce Sganarelle ou le Cocu Imaginaire.  Dès lors, les succès s’enchaînent pour Molière, qui multiplie les comédies, mais s’essaie aussi à de nouveaux genres, comme avec l’École des maris (juin 1661), qui s’inspire directement de la commedia dell arte. La pièce sera suivie par une pièce en 5 actes, marquant l’aboutissement dans l’art de la Grande Comédie : L’école des Femmes (Fin 1662)


Fort de ses succès, Molière osera traiter de sujets délicats comme  le rapport de la société avec la religion (Tartuffe en mai 1664 puis Dom Juan en février 1665). Ces pièces lui vaudront quelques conflits avec les autorités, et sa pièce Tartuffe sera interdite pendant quelques années.


Tout en continuant à multiplier les comédies, Molière essaie néanmoins une peinture des mœurs de son siècle, en présentant Le Misanthrope ( Juin 1666), mais aussi en se moquant des tendances de la société, dans laquelle il vit : Les Femmes savantes. Mars 1672.


Molière n’aura cessé, tout au long de sa vie, de créer de nombreuses pièces, mais sa vie personnelle aura été plus maussade. S’il s’est marié à une jeune comédienne de sa troupe, Armande Béjart, Molière devra subir les attaques des Comédiens du Roi, qui voient d’un mauvais œil l’arrivée de ce génie. Il meurt à l’âge de 51 ans en 1673.


Molière a été fort apprécié de son vivant, mais c’est après sa mort, que toute l’Europe fêtera le génie du créateur, et toutes ses pièces seront alors reprises. Encore aujourd’hui, Molière reste l’un des auteurs de théâtre les plus adaptés.  (Retour ...)

Les Fourberies de Scapin est une comédie de Molière en trois actes